KAREL MAYRAND

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FONDATION DAVID SUZUKI, QUÉBEC ET ATLANTIQUE

Karel Mayrand est directeur pour le Québec et l’Atlantique de la Fondation David Suzuki et président de Réalité climatique Canada, organisme fondé par Al Gore. Il est co-président de Switch, l’Alliance pour une économie verte et vice-président du conseil d’administration du Parc Jean-Drapeau. Il est co-auteur de Demain, Le Québec (Éditions La Presse, 2018), auteur du livre Une voix pour la Terre (Boréal, 2012), et co-auteur de Ne renonçons à rien (Lux, 2017) avec le collectif Faut qu’on se parle, en plus d’avoir été initiateur et co-auteur du Manifeste pour un Élan Global (2015) signé par 42 000 personnes.
Avant de se joindre à la Fondation en 2008, Karel a conseillé plusieurs agences internationales, de même que Pierre Marc Johnson, ancien Premier Ministre du Québec, pendant plus d’une décennie sur les enjeux de mondialisation et d’environnement. Il a publié en 2006 Governing Global Desertification aux éditions Ashgate Aldershot (Londres). Karel a été co-fondateur du Centre international Unisféra en 2002 où il a créé en 2005 le programme de compensation des gaz à effet de serre Planétair. Il a été boursier Action Canada en 2005 et finaliste du concours Arista en 2008 à titre d’entrepreneur socialement responsable de l’année au Québec. 

MIGUEL A. TORRES

PRÉSIDENT DE FAMILIA TORRES

Né à Barcelone en 1941, Miguel A. Torres est le deuxième fils de Miguel Torres Carbó et Margarita Riera. En 1957 il a entamé ses études à l’Université de Barcelone (Sciences de la Chimie), qu’il a poursuivies en 1959 à l’Université de Dijon (Bourgogne) où il s’est spécialisé en œnologie et en viticulture. En 1962, il s’est joint à l’entreprise familiale de laquelle il est aujourd’hui président. En 1967 il s’est marié à Waltraud Maczassek. Le fait que sa femme soit allemande a été crucial car Waltraud Maczassek a lancé et dirigé les exportations vers l’Allemagne, qui est aujourd’hui l’un des marchés les plus importants pour l’entreprise. En plus de parler l’anglais et le français, Miguel A. Torres se débrouille en allemand et a également étudié le japonais et le russe pendant plusieurs années. Il a écrit plusieurs livres, dont le plus applaudi est « Vineyards and Wines » publié en 1977 et aujourd’hui à sa septième édition révisée et éditée, disponible en espagnol et en anglais. En 1996, il a reçu les honneurs du gouvernement du Chili en tant que Grand Officier de l’Ordre de Bernadro O’Higgins, en reconnaissance de ses services en vue d’améliorer les relations entre l’Espagne et le Chili ainsi que pour sa contribution au développement du secteur du vin de ce pays d’Amérique du Sud. En 2012, Miguel A. Torres a reçu l’Ordre du Lion de la Finlande, qui est la décoration la plus prestigieuse que le gouvernement finnois peut octroyer à un étranger.
Son dévouement pour les changements climatiques et l’écologie a été reconnu internationalement. Le magazine Time lui a dédié un article exhaustif en août 2011. En mai 2013, Miguel A. Torres a reçu la Plaque d’Or de l’Ordre Civil du Mérite de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation (Placa de Oro de la Orden Civil del Mérito Agrario, Pesquero y Alimentario), octroyé par le Conseil des Ministres de l’Espagne. Tout au long de sa longue carrière, il a voyagé à travers le monde, visitant plus de 50 pays. Il a 3 enfants, Anna, Mireia et Miguel.

JOSÉ VOUILLAMOZ

GÉNÉTICIEN EXPERT DANS L'ÉTUDE DES CÉPAGES, AUTEUR ET CO-AUTEUR, ENSEIGNANT ET DIRECTEUR ADJOINT DU DIVO

Le Dr José Vouillamoz est l'un des leaders mondiaux en matière d'origine et de parenté des cépages par le test ADN. Généticien suisse de renommée internationale, formé par le Prof Carole Meredith à l'Université de Californie à Davis (Etats-Unis), il est le co-auteur avec les deux Master of Wine Jancis Robinson et Julia Harding de l'ouvrage Wine Grapes (Allen Lane, 2012), la référence mondiale sur tous les cépages cultivés dans le monde. En 2017, il a publié l'ouvrage de référence Cépages Suisses - Histoires et Origines (paru en français et en allemand) qui a connu un immense succès national. Le Dr Vouillamoz est également auteur et co-auteur de plusieurs articles scientifiques et de livres sur les cépages, tels que l'Oxford Companion to Wine et l'Atlas Mondial du Vin.
Le Dr Vouillamoz est un expert indépendant, auteur, enseignant, consultant, conférencier, etc. Il est membre de l'Académie Internationale du Vin, de l'Académie du Vin de Bordeaux (unique membre suisse), de la Mémoire des Vins Suisses et du Circle of Wine Writers (3 membres suisses). Depuis 2019, il est directeur adjoint du DIVO, le plus important et le plus ancien club de vin en Suisse.

ALLISON JORDAN

DIRECTRICE EXÉCUTIVE DE LA CALIFORNIA SUSTAINABLE WINEGROWING ALLIANCE ET VICE-PRÉSIDENTE AUX AFFAIRES ENVIRONNEMENTALE AU WINE INSTITUTE

Allison Jordan est directrice exécutive de la California Sustainable Winegrowing Alliance et vice-présidente aux affaires environnementale au Wine Institute, où elle est responsable de superviser le programme de viticulture durable de la Californie et la certification de viticulture durable de la Californie (CERTIFIED SUSTAINABLE). Elle représente le Wine Institute au conseil d'administration de la National Grape Reseach Alliance et auprès du California Environmental Dialogue Plenary.
Auparavant, Allison Jordan a été associée senior à SureHarvest ainsi que vice-présidente et directrice exécutive du Resource Renewal Institute. Elle détient un Master en politique publique de la Goldman School de UC Berkeley et un B.A. en psychologie du Allegheny College. Elle est également membre du programme German Marshall Fund’s American Marshall Memorial Fellowship. Avec son mari, ils ont fondé Giordano Bros., un groupe de restaurants à San Francisco.

JÉRÉMY CUKIERMAN, MW

FONDATEUR DE DES METS DES VINS, JOURNALISTE, CONSULTANT ET DIRECTEUR DE LA KEDGE WINE & SPIRITS ACADEMY

Après un court passage dans le monde de la publicité, la passion pour le vin et la gastronomie a vite pris le dessus. Fondateur de Des Mets des Vins, Jérémy Cukierman est marchand de vins à Paris depuis près de quinze ans. Il est également consultant tant pour des particuliers que des entreprises et conseille notamment une compagnie aérienne Japonaise dans sa sélection de vins. Il anime aussi des dégustations et conférences en France et à l’étranger. Depuis juillet 2018, Jérémy Cukierman est directeur de la Kedge Wine & Spirits Academy, le département vins et spiritueux de Kedge Business School. Jérémy Cukierman écrit également pour différentes publications françaises et internationales, notamment depuis 2013 pour le magazine Vigneron. Il est Master of Wine depuis mars 2017 et lauréat 2017 du prix Madame Bollinger qui récompense la meilleure performance en dégustation à l’examen de l’Institut des Masters of Wine.

PASCALINE LEPELTIER, MS

SOMMELIÈRE

Pascaline Lepeltier a commencé sa carrière dans le vin à L’Auberge Bretonne, deux étoiles au Guide Michelin, sous le célèbre Chef Jacques Thorel. Alors qu’elle travaillait comme directrice de la restauration au Rouge Tomate à Bruxelles, elle a fait un stage au George V à Paris sous la direction d’ Eric Beaumard pour s’entrainer pour la compétition du Meilleur Sommelier de France. Elle est arrivée en deuxième position en 2008, 2010 et 2012. Elle a été promue directrice de la restauration de l’emblématique Rouge Tomate à New York en 2009. En quelques mois, elle a été acclamée par Wine & Spirits, Time Out NY, Wine Enthusiast et Food & Wine. Le NY Times a déclaré que sa carte des vins au Rouge Tomate était l’une des meilleures à New York en 2013. En mai 2014, Lepeltier a passé son examen de Master Sommelier.
En 2016, elle a créé avec le vigneron Nathan Kendall, “chëpìka”, un projet vinicole pour redécouvrir le potentiel des cépages indigènes cultivés en agriculture biologique et des vins effervescents dans les Finger Lakes. En 2018, elle a rejoint Arnaud Tronche et David Lillie comme partenaire d’opérations à Racines NYC avec le chef de renom Diego Moya. Elle supervise avec Mr Tronche une liste de plus de 2500 vins en privilégiant des vins de vignerons, pour la plupart biologiques, en biodynamie et naturels.
En 2018, Pascaline fut la première femme lauréate du titre Un des Meilleurs Ouvriers de France – Classe Sommellerie. Elle fut également la première femme à gagner le titre de Meilleure Sommelière de France. En 2019, elle fut à nouveau la première femme à recevoir le titre de Personnalité de l’Année par la Revue du Vin de France. Elle a écrit pour de nombreux guides et livres de vins et elle a été citée dans de nombreuses publications gastronomiques et vinicoles (NY Times, Wall Street Journal, Wine Spectator, Decanter, Wine & Spirits, Food & Wine, Saveur, The World of Fine Wine, La Revue des Vins de France). Elle enseigne au Court of Master Sommeliers, au International Culinary Center, à la Wine Scholar Guild et au Wine Education Council.

JEAN-BENOIT DESLAURIERS

DIRECTEUR TECHNIQUE DE BENJAMIN BRIDGE

En 2008, Jean-Benoit s’est joint à l’équipe de production de Benjamin Bridge à temps pour sortir son premier vin canadien, Nova 7 par Benjamin Bridge. Depuis, il a façonné tous les vins effervescents en méthode traditionnelle et les vins tranquilles du domaine, de concert avec Peter Gamble, le consultant principal du vignoble, et Raphaël Brisbois, son spécialiste des vins effervescents et ancien chef de cave de Piper-Heidseick.
Originaire du Québec, Jean-Benoit a commencé son apprentissage du vin au VOE (Vinedos Organicos Emiliana), un vignoble en biodynamie situé au Chili dans la Vallée Colchagua et qui a été crée par un des plus grands producteurs chiliens, Vina Santa Emiliana, dans l’objectif de produire des vins exceptionnels. Jean-Benoit a ensuite travaillé en Californie à Casa Barranca (2004-2008), le premier vignoble certifié biologique dans le County de Santa Barbara. En Californie, son travail de vinification a reçu des applaudissements et de très bonnes notes de Robert Parker et Steven Tanzer (90 points et plus). Depuis 2008, le savoir-faire de Jean-Benoit a propulsé les vins de Benjamin Bridge, qui reçoivent régulièrement des notes de plus de 90-95 points et les louanges unanime des plus importants critiques au pays, ainsi qu’une reconnaissance internationale grandissante.

FRANCISCO DIEZ

SPÉCIALISTE DE LA VITICULTURE À PERENNIA AGRICULTURE AND FOOD

Originaire du Chili, Francisco s’est joint à Perennia en décembre 2016. En Nouvelle Écosse, il fournit un soutient, un encadrement et une aide aux vignerons et au Nova Scotia Wine Development Board dans l’objectif d’accélérer le développement du secteur.
Francisco détient une vaste expérience en tant que spécialiste à étudier et à travailler avec des régions vinicoles de renom telles que l’Australie, le Chili, l’Espagne, la France et plus récemment la Californie. Ces expériences lui ont donné la capacité de produire des vins qui expriment toutes les caractéristiques de leur terroir et qui se démarquent par leur qualité sur le marché. En se basant sur ses connaissances et son expérience de la viticulture et de la vinification, Francisco est en mesure de fournir aux vigneron des conseils sur tous les aspects de la gestion d’un vignoble. Francisco a un B.Sc. en ingénierie agricole de l’Universidad de Conception (Chili) et un MSc. en œnologie et viticulture de la SupAgro de Montpellier (France), la ScienceAgro de Bordeaux (France) et de la Universidad Politecnica de Madrid (Espagne).

GRÉGORY VIENNOIS

DIRECTEUR TECHNIQUE AU DOMAINE LAROCHE

Né en 1975, Grégory Viennois est un œnologue dîplomé de l’Université de Bourgogne. Il a travaillé comme assistant vigneron pour Smith Haut Lafitte Cru Classé et a ensuite rejoint l’équipe du célèbre Stéphane Dernoncourt en tant que consultant. Il a accompagné des châteaux importants à Graves et à Saint-Emilion. Il s’est ensuite joint au producteur de renom Michel Chapoutier en tant que directeur des achats et conseiller financier du vignoble (Autralie, Portugal). Une année plus tard, il a été nommé directeur technique et dirigeait la mise en place d’un vignoble à la fine pointe de la technologie au cœur de la Vallée du Rhône.
Grégory s’est joint à Laroche en avril 2011. Sa mission est de faire transmettre le style distinctif Laroche dans tous les vins. Il est soutenu par les équipes techniques des différents vignobles afin d’appliquer les avancées les plus récentes en viticulture et en œnologie. Grégory a une approche globale dans son travail : il croit qu’un grand vin ne peut être fait sans une grande qualité de raisin, et un grand raisin requiert une compréhension complète du vignoble, incluant le labourage des terres. Il fait très attention au bon équilibre entre la culture du raisin et la production du vin : la technique de production du vin est adaptée à chaque cépage et chaque parcelle. Grégory considère la grape de raisin dans son ensemble, pas seulement pour son jus, car il sait que la richesse et la maturité peuvent toutes deux apporter une complexité et une minéralité dans les vins.

LILIAN BÉRILLON

CRÉATEUR D’UN NOUVEAU MODÈLE DE PÉPINIÈRE VITICOLE

Fils et petit-fils de pépiniéristes du Vaucluse, c’est dès son plus jeune âge que Lilian Bérillon est immergé dans l’univers de la Pépinière Viticole. Ses grands-parents et ses parents fournissent déjà des plants aux vignerons pour créer les vignobles de demain. Lilian est un amoureux du Vin. Après des formations techniques et commerciales, il prend toute la mesure du rôle que le pépiniériste peut jouer pour fournir une matière première de grande qualité aux vignerons. En 1998, il développe son activité de pépiniériste sur le même modèle que celui qui existe déjà : l’hyperproduction de plants. En 1999, déjà remarqué pour ne pas parler la langue de bois, Lilian Bérillon prend la présidence du syndicat des producteurs de bois et plants de vigne du Vaucluse, 1er département producteur de plants de France.
Lilian prend conscience qu’il y a un grave problème sanitaire dans le vignoble. Les maladies du bois et de la vigne prennent de l’ampleur. On commence à évoquer le dépérissement de certains vignobles, sans trop d’explications alors. Lilian Bérillon remet en cause un grand nombre de pratiques appliquées par toute la filière. Il tente de transmettre sa vision qualitative du matériel végétal à l’industrie en grande partie responsable de cette situation. En 2003, lassé par l’immobilisme de toute la filière, Lilian démissionne de sa fonction de vice-président national du syndicat. C’est décidé, il souhaite aller jusqu’au bout de ses convictions en créant un nouveau modèle : un modèle respectueux du matériel végétal à livrer aux viticulteurs, désireux de produire des vins exprimant leurs terroirs et qui doivent faire face aux changements climatiques.

ANN DUMONT

MICROBIOLOGISTE CHEZ LALLEMAND

Après avoir obtenu son, B.Sc. en microbiologie de l'Université McGill, Ann s'est jointe à Lallemand en tant que microbiologiste au sein du département R & D. Tout en continuant à travailler pour Lallemand, elle a continué ses études à Oregon State University pour obtenir son M.Sc. dont le sujet de thèse était le profil sensoriel ‘Sensory profile of Oregon Riesling, Chardonnay and Pinot Noir fermented with different Saccharomyces cerevisiae.’ Elle est aussi membre de l’Association Canadienne des Œnologues.
Elle a ensuite continué à travailler pour Lallemand, d'abord en tant que coordinatrice R & D, puis en tant que responsable de la communication pour l'œnologie. Elle est l'auteure et co-auteure de nombreux articles scientifiques et techniques. Elle s'intéresse particulièrement à la microbiologie du vin et à l'organisation de séminaires et de dégustations dans le monde entier afin de mieux comprendre les microorganismes et leur diversité dans le vin, ainsi que leur importance pour l’élaboration du vin, en particulier la fermentation.