GREGORY JONES

SPÉCIALISTE DANS L'ÉTUDE DU CLIMAT ET DE SON IMPACT SUR LA VITICULTURE

Gregory V. Jones est professeur et directeur du Département des affaires, des communications et de l’environnement de l’Université de Southern Oregon, où il est également chercheur en climatologie au sein des Sciences de l'environnement et des politiques de programme. Spécialisé dans l’étude du climat et de son impact sur la viticulture, il s'intéresse notamment à l’influence du changement et de la variabilité climatique sur la croissance de la vigne et la qualité de la production vinicole dans le monde.

Il possède un doctorat en sciences de l'environnement avec une spécialisation en science atmosphérique de l’Université de Virginie. Ses principaux champs de recherches et d'enseignement sont la météorologie, la climatologie, l’hydrologie, l’agriculture, la phénologie des végétaux, la biosphère et les échanges atmosphériques, les changements climatiques, et les méthodes quantitatives d'analyse spatiale et temporelle. Il mène des recherches pour l’industrie du vin en Oregon et a donné des centaines de conférences sur la scène régionale, nationale et internationales en lien avec le vin et les changements climatiques.

Gregory Jones a collaboré au rapport du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat qui s'est vu décerner le prix Nobel de la paix en 2008. Il est également l'auteur nombreux articles et rapports sur l’économie du vin, la phénologie de la vigne, l’analyse du terroir et les méthodes de viticulture, la climatologie et le potentiel de la viticulture en lien avec les changements climatiques. En 2009, Jones a été désigné par le magazine Decanter comme l’une des 50 personnes les plus influentes dans le monde du vin, ainsi que personnalité de l’année par la presse viticole de l’Oregon. En 2012 et 2013, il a été reconnu comme l’une des 100 personnes les plus influentes du monde viticole aux États-Unis.

JAMIE GOODE

AUTEUR, BIOLOGISTE ET EXPERT SUR LA SCIENCE DU VIN

Écrivain, conférencier et invité à titre de juge à divers concours de vin, le londonien Jamie Goode est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet. Fort d’un doctorat en biologie végétale, il a d’abord travaillé comme éditeur scientifique avant de lancer wineanorak.com, un des sites sur le vin les plus prisés dans le monde.

Il signe une chronique dans le quotidien national britannique The Sunday Express et collabore régulièrement à diverses publications dont The World of Fine Wine, Meininger’s Wine Business International, Noble Rot, Wine & Spirits et Drinks International. Il est souvent invité à titre de conférencier et de juge lors de concours. Il est également coprésident de l'International Wine Challenge et membre du jury au concours des 10 meilleurs Chenin Blanc d’Afrique du Sud et au WineAlign National Wine Awards of Canada.

Jamie Goode a récemment donné des conférences dans le cadre de Cool Climate Wine Symposium, New Zealand Sauvignon Blanc Celebration,, l’Autralian Wine Technical Conference et Texsom. Il est également très prolifique sur Twitter (@jamiegoode) et sur Instagram (@drjamiegoode).

PEDRO PARRA

EXPERT ET CONSULTANT EN TERROIR

Pedro Parra est expert et consultant spécialisé en terroir. Il est diplômé d’un doctorat de l’Institut National Agronomique de paris Grignon (2001-2005) et d’un master de la même institution (97-98).

À travers ses travaux, il se concentre sur la compréhension de la relation entre le vin et le terroir. Il a passé les 11 dernières années à observer les racines des vignes et à déguster des vins de nombreuses régions vinicoles au Chili et à travers le monde. Ses clients se situent principalement au Chili, en Argentine et en Italie, mais aussi à Sonoma, dans l’Okanagan, en Arménie, en Uruguay et en Bourgogne.

Avec Francois Massoc et Louis Michel Liger Belair, il a créé Aristos, un des projets les plus récompensés au Chili. Il a aussi contribué à la création de Clos des Fous, un projet qui a lui a permis de se concentrer sur des terroirs chiliens extrêmes, et Altos las Hormigas, en collaboration avec Alberto Antonini, Antonio Morescalchi et Attilio Pagli.

ALBERTO ANTONINI

OENOLOGUE ET CONSULTANT EN VIN

Alberto Antonini est un œnologue, producteur et consultant italien proposant ses services à un grand nombre de vignobles dans de nombreux pays incluant l’Italie, les États-Unis, l’Argentine, le Canada, le Chili, l’Uruguay, l’Arménie et l’Australie.

Il a obtenu un Doctorat en Études Agricoles de l’Université de Florence et est diplômé d’œnologie conjointement de l’Université de Bordeaux et de l’Université de Californie. Il D’abord assistant vigneron au vignoble Frescobaldi, il devient ensuite directeur technique chez Col D’Orcia à Montalcino et enfin chef vigneron au vignoble Antinori, avant de commencer sa carrière de consultant en 1997. En 2013 et en 2015, il se fait élire dans le top 5 des meilleurs consultants en vin du monde, respectivement par les magazines The Drink Business et Décanter.

Il est reconnu comme figure de proue dans la promotion de l’appréciation et de la réputation des Malbecs argentins à travers le monde. Il joue aussi un rôle important en aidant et en encourageant les vignerons des différentes régions vinicoles à retourner à des cépages indigènes et des techniques de vinification locales afin de produire des vins authentiques et de terroir. Il souhaite apporter sa contribution pour rendre le monde vinicole plus grand, plus divers et plus intéressant.

STEVEN GUILBEAULT

COFONDATEUR ET DIRECTEUR PRINCIPAL, ÉQUITERRE

L’engagement de Steven Guilbeault pour l’environnement ne date pas d’hier. À l’âge de 5 ans, il n’hésite pas, avec la permission de sa mère, à grimper dans un arbre pour le protéger des promoteurs immobiliers qui s’apprêtent à raser le boisé derrière chez lui. 25 ans plus tard, il escalade la Tour du CN à Toronto pour encourager le Canada a ratifié le Protocole de Kyoto.

Cofondateur d’Équiterre en 1994, il en est aujourd’hui le porte-parole et le directeur principal. Très présent dans les médias, autant à titre d’expert invité que de chroniqueur, Steven s’intéresse aux questions environnementales et particulièrement au dossier des changements climatiques depuis le début des années 90.

En 2009, il est identifié comme l’un des 50 acteurs mondiaux du développement durable par le magazine français Le Monde. Il a reçu de nombreux prix et distinctions dont, en 2012, l’Université de Montréal lui remet la Médaille de l’Université pour son parcours professionnel, une distinction rare accordée notamment à Christopher Reeves et Oliver Jones. En 2016, il reçoit le prix Impératif français pour souligner une contribution exceptionnelle à la vitalité de la langue et de la culture d’expression française.

Il est également conseiller stratégique pour le fonds Cycle Capital Management, un fonds de capitaux de risque dédié aux technologies propres.

Amateur de sport et de plein air, Steven utilise son vélo comme principale mode de transport, hiver comme été, depuis 1989. On peut le retrouver sur la piste de départ de nombreuses courses à obstacles, marathons ou demi-marathons ou encore en kayak de mer pour son voyage de noces dans les Îles Mingan.